Retrour sur le parcours de la romancière Françoise Mallet-Joris


Le romantisme fait partie des courants artistiques les plus pratiqués de nos jours. L’art romantique tel que nous la connaissons aujourd’hui fut son apparition en France au cours du XIXème siècle.

courants-artistiques.jpg

Les écrivains qui ont adoptés ce type d’art sont appelés des romanciers, et parmi les plus célèbres on distingue Françoise Mallet-Joris.

Qui était Françoise Mallet-Joris ?

Née en 1930, Françoise Mallet-Joris est une écrivaine française originaire de la Belgique. Elle a toujours été une passionnée d’écriture c’est pourquoi alors qu’elle n’était âgée que de 16 ans elle a réalisé son premier œuvre : un poème intitulé « poème du dimanche » et n’hésita pas à le rendre publique.  Le fait qu’elle soit la fille d’une écrivaine a sans doute contribué à son intégration dans ce métier. Lorsqu’elle fit cette première publication,  elle portait le nom de Françoise Lilar, son nom de jeune fille. Quelques années après elle souhaitait publier un autre chef d’œuvre  intitulé  «Le Rempart des Béguines» mais cette fois elle l’enregistra sous le nom de Mallet.

le-rempart-des-beguines.jpg
Françoise Mallet-Joris a entamé sa carrière artistique en intégrant l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique après avoir démissionné de l’Académie Goncourt. Au fil de son parcours, Françoise Mallet-Joris devint mère de quatre enfants et eût trois mariages.

Parmi ses œuvres, lesquelles ont marqué l’histoire ?

Son deuxième roman intitulé « Le Rempart des Béguines » fut reproduite dans le cinéma en 1972, par Guy Casaril. Cet évènement a beaucoup marqué les débuts de Françoise Mallet-Joris car c’est ce qui a contribué à son succès par la suite. Françoise Mallet-Joris fut déjà l’auteur de l’une des chansons de  Marie-Paule Belle. Depuis lors, l’artiste a de plus en plus de notoriété et a pu plus tard  rédiger le livret d’opéra « Caryl Chessman ».